Extraits du recueil de poèmes de l’Imam                 

Extraits du recueil de poèmes de l’Imam

Les poèmes des dernières années sont les ultimes traces du ‘irfân de l’Imam. On peut y remarquer le changement qui se produisit dans l’état d’âme de leur auteur entre ceux qui datent de l’année des dernières lettres dont il vient d’être question et les tout derniers vers, deux ans après, au seuil du départ final. Bien que l’on retrouve presque à toutes les époques des hymnes à l’union (wiùâl) et des complaintes de la séparation (hidjrân), on entend beaucoup résonner vers les derniers mois de l’année 1365hs (1407/début 1987) le même ton pathétique que dans la lettre qui vient d’être traduite[1] :

L’Amie n’a pas passée la porte et ma vie touche à sa fin,

C’est le bout de mon histoire et ce chagrin n’a pas pris fin ;

La coupe de la mort en main, je n’ai point vu celle de vin,

Après tant d’années passées, de l’Aimée nulle bonté ne vint.

(Dîwân 97, radjab 1407/1987)

Après les quelque soixante-dix poèmes de cette époque (les quatre mois qui précèdent le rama*ân 1407/1987), un long silence de deux ans s’installe, rompu seulement par quelques vers brefs[2]. Puis un autre chant (vingt-trois pièces) s’élève dans les trois mois qui précèdent le rama*ân 1409/1989, mais l’harmonie n’est plus la même :

Un nœud s’est défait de la tresse emmêlée de l’Aimée,

Tout comme un jeune amant, le vieil ascète est à Ses pieds.

Au calice de Ta grâce, j’ai bu une goutte de vin,

Alors mon âme s’est noyée dans la vague de Ton chagrin.

...

Aux drilles de la taverne est venue l’annonce de l’union,

Aussitôt ce fut le tumulte, danse et joie à l’unisson.

(Dîwân 88, radjab 1409/1989)

Que s’est-il passé entre temps ?

L’échanson, coupe à la main, a éveillé mon âme :

A la taverne des amants je suis devenu serviteur,

Cet amant ivre a fait de moi, de cette cour, le serviteur.

(Dîwân 116, sha‘bân 1409/1989)

Le rossignol du Paradis, vers l’Amie n’avait pas de voie,

Ma chance fut cet égayeur qui m’a orienté sur la voie.

Le soufi comme le gnostique sont bien loin de cet endroit :

De l’égayeur prends le calice et, vers la pureté, va droit.

(Dîwân 39, sha‘bân 1409/1989)

L’identité de cet échanson égayeur (sâqî, moxreb) qui lui donna enfin l’ivresse restera sans doute inconnue de l’histoire et pourtant c’est bien à lui que l’Imam doit d’avoir atteint ce qu’il y avait pour lui de plus cher :

Au seuil de ce maître mage, désormais je reste attaché,

Qui d’une seule gorgée de vin, des deux mondes m’a rassasié ;

...

Ce fut bien mon bonheur que le maître tavernier, de sa main,

M’a subjugué, qu’il m’a anéanti, et puis qu’il m’a éteint ;

Je suis le serviteur de mon maître qui, de par sa bonté,

M’a rendu absent de moi-même, et tout entier bouleversé.

(Dîwân 83, sha‘bân 1409/1989)

--------------------------------------------------------------------------------

[1]. A propos des vers qui vont suivre, le lecteur qui n’est pas familier avec la poésie mystique islamique doit être informé que cette poésie fait largement appel au symbolisme de l’amour et du vin pour parler de l’expérience spirituelle. Il ne faut donc pas s’y tromper : dans cette poésie, l’unique Amie et Aimée, c’est la Réalité divine, et la seule ivresse dont il est question est celle que procure le vin de la connaissance gnostique. Certains pourraient s’étonner, voire s’offusquer, de ce que des savants religieux musulmans fassent appel à ce symbolisme : ils ne font pourtant que suivre l’exemple du Coran lorsqu’il parle du Paradis (voir par exemple Cor. 37.41-49, 44.51-55, 47.15, 52.17-20, 56.10-23, 76.5-21, 78.31-34, 83.22-28).

[2]. Il faut toutefois signaler que tous les poèmes ne sont pas datés et que ce qui est dit ici ne tient compte que de l’ensemble de ceux qui le sont.


 








Skip Navigation Links
CitationsCitationsExpand Citations
ActualitésActualitésExpand Actualités
BiographieBiographieExpand Biographie
Lettres et messagesLettres et messagesExpand Lettres et messages
Recueil de poémes de l'imam Recueil de poémes de l'imam Expand Recueil de poémes de l'imam
ŒuvresŒuvresExpand Œuvres
ArticlesArticlesExpand Articles
TestamentTestamentExpand Testament
SouvenirsSouvenirsExpand Souvenirs
Points de vuePoints de vueExpand Points de vue
ConstitutionConstitutionExpand Constitution